Articles du Blog

COTTAVOZ BOUQUETS au Château de PIZAY du 5 mars au 2 juin 2019

COTTAVOZ BOUQUETS au Château de PIZAY du 5 mars au 2 juin 2019

Actualités

COTTAVOZ BOUQUETS

portrait Florent COTTAVOZ 24.02

 

 

L’invitation au CHÂTEAU DE PIZAY du 5 mars au 2 juin 2019 m’offre l’occasion de présenter les bouquets de COTTAVOZ en lithographie et un aperçu des huiles sur toile si prisées au Japon. C’est l’importance des bouquets dans l’œuvre de COTTAVOZ que j’ai voulu souligner ici pour vous séduire, amateurs, collectionneurs, visiteurs, tel un restaurateur souhaiterai vous régaler, voici un catalogue des bouquets de COTTAVOZ.

De 1956 à la fin des années 80, COTTAVOZ pratique la lithographie aux ateliers MOURLOT, ensuite il s’exerce à d’autres techniques comme la lithographie relief. L’après MOURLOT, en compagnie des éditions SAMBI, ART VIVANT, CHAVES, contribuera à enrichir la libre expression de l’artiste. COTTAVOZ est peintre avant tout, un grand peintre qui a produit une œuvre considérable. De son tempérament, il fit un ferment. De son environnement, il emprunta les thèmes ; la famille, la mer, les voyages, l’intérieur de la maison, la place du marché, les façades, les rues ; il puisa l’intégralité de ses modèles dans la proximité. Je l’ai vu travailler sur un même sujet pendant des mois, voire une année, alors pour se divertir d’un motif parfois lourd et tenace, il se compose d’autres joies avec les fleurs du marché rangées dans un pot de terre, le bouquet de COTTAVOZ est une respiration dans l’atelier et dans l’ensemble de son œuvre.

André COTAVOZ 1974 ateleirs MOURLOT

 

 

 

 

 

 

 

« Les fleurs font partie de ce qu’il y a de plus difficile à peindre; parce qu’il y a une texture, parce qu’il y a une couleur; parce qu’il y a une vibration tactile à saisir; parce qu’il y a une sorte de lumière intérieure qui se dégage de la fleur vers soi: la fleur offre cette lumière, c’est cela qui est extrêmement difficile à transcrire. Il faut essayer de les représenter en respectant ce qu’elles sont, en essayant d’en rendre presque le parfum ».

Et je conclurai d’une paraphrase; les propos de mon père auxquels j’ai remplacé le mot « ARBRE » par « FLEUR »: « Mon souhait aujourd’hui comme il y a dix ans est qu’on ne sache pas si la fleur est devenu une tache de couleur, ou si c’est une tache de couleur qui est devenu une fleur, pourvu qu’il y ait le sentiment de cette fleur ».

Florent COTTAVOZ, le 1 mars 2019 à Vallauris.

impression A2 affiche cottavoz pizay def+.psd

COTTAVOZ-LE POT BLANC-huile sur toile-73cmx60cm
COTTAVOZ-LE POT BLANC-huile sur toile-73cmx60cm

 

 

 

COTTAVOZ-FLEURS BLANCHES POT BLEU-litho relief-75,3X56,5
COTTAVOZ-FLEURS BLANCHES POT BLEU-litho relief-75,3X56,5